Contactez-nous...

01 47 60 00 98 • info@le-temps-de-vivre.info

Inscrivez-vous à la newsletter ...

Accueil

Edito

Rallumer les étoiles

– Baba tu sais où vont se cacher les étoiles quand elles s’éteignent ?
– Je me repose mon fils.
– Réveille-toi Baba, juste quelques minutes, dis-moi où elles vont ? Dans un trou noir ?
– C’est possible.

Il n’est pas simple de raconter le monde aux plus jeunes en ce moment… On pourrait juste essayer avec des slogans :

Ça chauffe ! Les jeunes européens sèchent les cours pour qu’on arrêtent de brûler leur futur.
Ce ne sont pas des andouilles, faut plus leur casser les nouilles
Ta mère en maillot de bain en février, ça ne te fait pas vriller ?
Boutéflika a mis des pneus neufs, Goodyear pour l’Algérie
Brexit discussion no limit, i can’t translate…
Le Vatican dans tous ses états, le pape n’en peut plus de ces vieilles tatas
Guerre des décibels au Venezuela, vive la vie et monte le son

Bon, même avec des slogans, ce n’est pas mieux, pas plus simple et, il faut bien le dire, en ce moment, le monde n’est pas très réjouissant, faut pas se voiler la face. Ça dépend, si tu veux plomber une soirée entre gens de gauche et finir le vin en cachette, aborde innocemment la question du voile ou du niqab. Puis fais glisser la conversation sur l’antisémitisme et là tu pourras finir tout seul le fondant au chocolat :
« Tu sais que t’as plus le droit d’être antisioniste ? Si ! Ce sera bientôt un délit, non, ce n’est pas une blague, ce n’est plus une opinion, c’est Macron qui, après avoir téléphoné à Bibi, l’a dit au dîner du CRIF. »
Moi qui ne suis pas d’accord avec la politique colonialiste israélienne depuis toujours, je suis antisémite, c’est Macron qui l’a dit. C’est pratique comme lessive : c’est du deux en un. Un, ça lave la conscience de la Bonne France pas du tout antisémite, mais non ! Et, deux, ça dénonce tous les agissements coupables des minorités : les couches sédimentaires, les populo populistes pauvres, les arabo-gaucho, islamo-gaucho, pro-palestino des quartiers, faut dire les choses comme elles sont.
C’est bien pratique les minorités, dès qu’il y a un problème, tu te tournes vers elles, tu bombes le torse, tu dis que tu vas agir une bonne fois pour toute, et rien ne change comme d’habitude. C’est pour cela qu’une vraie démocratie libérale a toujours au moins deux ou trois minorités. D’ailleurs minorité est un mot féminin tandis que pouvoir est un mot masculin, mais chut !

Terminons par une bonne nouvelle : les jeunes européens (et du monde j’espère) veulent reprendre leur futur en main, et propose des réformes radicales. Va falloir ranger nos voitures les vieux. Plus de conscience et moins d’essence.
J’ai appris comme vous qu’il n’y aurait plus d’insectes dans 100 ans, Guillaume Erner sur France culture en voulant s’amuser un peu, a dit que les mouches, autant que les moustiques, ne servaient à rien. Parlons-en aux chauve-souris peut-être, et puis il y a des mouches polinisatrices, parlons-en aussi aux arbres et aux plantes.
Si on regarde bien l’équilibre des choses, ce sont les êtres humains qui vraiment sur cette terre ne servent à rien. Si, ils servent à tout détruire.

Dans Cent culottes et sans papiers (que je crée à Avignon cet été), Sylvain Levey écrit :

« Si on mettait côte à côte, tous les mouchoirs oubliés dans une cour celle de récréation, si on nouait ensemble tous les bandanas les gants les foulards les écharpes les bonnets les cagoules… On pourrait je pense colmater je pense. Le crou de la touche de l’ozone, le zou de la crouche tozone. Le nou de la zouche déconne, la choute de la zoute créonne, le zonzon de la cochonne, le trou de zul, le trou du cul de la zone… »

– Alors Baba tu me réponds.
– Il y a un vieil homme, c’est un rallumeur d’étoiles.
– Comme dans Le Petit prince, l’allumeur de réverbères.
– C’est le même : il rallume les étoiles quand elles sont fatiguées d’éclairer l’univers.
– C’est fatigant d’être une étoile ?
– Épuisant, elles ne dorment jamais.
– Et la Terre Baba, elle est fatiguée ?
– Oh, oui la Terre est très fatiguée !
– Mais elle n’éclaire pas l’univers ?
– Non heureusement, ce n’est pas une étoile mais elle porte les Hommes et c’est fatigant les Hommes !
– Elle va s’éteindre aussi ?
– Si ça continue comme ça, oui !
– Et le rallumeur ne pourra rien y faire, car ce n’est pas une étoile ?
– Tu as tout compris.
– Alors comment on va faire ?
– J’ai fini mon temps Kaci, je me repose, maintenant c’est à vous de jouer.
– Qu’est-ce que tu fais Baba ?
– Je lis un texte en ver.
– De la poésie !
– Très, terre à terre, je rigole, je rigole Kaci
– Tu me manques, tu me manques déjà Baba… la France.

Baba la France, repose, comme il l’avait demandé, au cimetière de Tremblay-en-France, près des pistes le l’aéroport CDG. Si vous décollez de Roissy, jetez un œil par le hublot, vous verrez bientôt un figuier.

Kaci – Mars 2019

Ma mère l’Algérie
Création 2003
Dimanche 30 juin à 15h30 à la salle des fêtes de courtaboeuf
Rue de Madagascar – Courtaboeuf, 91940 Les Ulis
Participation libre
En savoir plus

Cent culottes et sans papiers
Création 2019
9 > 26 juillet à 15h10 (relâche dimanches 14 et 21) à la Maison du théâtre pour enfants
20 avenue Monclar · 84000 Avignon
Festival Théâtr’enfants