Contactez-nous...

01 47 60 00 98 • info@le-temps-de-vivre.info

Inscrivez-vous à la newsletter ...

Accueil

Edito

L’Homme du futur

Comme vous ne le savez peut-être pas, l’Homme du futur est parmi nous. C’est dans les cartons des projets de Google dans les domaines des NBIC – nano-technologies, biotechnologies, intelligence artificielle et sciences du cerveau.
Grace au NBIC nous allons tuer la mort et augmenter les capacités intellectuelles de l’Homme…

Pour ceux qui veulent comprendre, pour les curieux ou les rationnels il s’agit d’interfacer notre cerveau avec l’intelligence artificielle. Pour ceux qui ambitionnent de poursuivre le rêve de Gilgamesh l’espoir est à deux clics.
Pourvu qu’un Enkidou (revoyez vos classiques) surgisse à temps, et reconnecte l’Homme du futur avec la Terre Mère.

En tout cas, il y en a un qui se démène pour la préservation de la forêt amazonienne, de la culture indigène et de notre oxygène.
C’est Raoni Metuktire un des grands chefs du peuple Kayapo vivant au cœur du Territoire indigène de Capoto/Jarina. Normalement ces terres sont homologuées, protégées sur le territoire du Brésil, mais Bolsonaro l’homme qui vient du néant a déclaré que ces animaux (les Kayapo) si peu nombreux occupaient trop de place.

On nous annonce la possible fermeture, du train des primeurs, la ligne de fret Perpignan-Rungis, et son remplacement possible par 20 000 camions par an.
Problème de rentabilité soit disant, le train des primeurs n’est pas rempli. Faut dire que le service fret de la SNCF a été déshabillé depuis plusieurs années d’affilée… Il n’y a plus personne pour remplir les trains. C’est comme cela qu’on se débarrasse du service public.

 

Un tiers de la cité jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry est menacé. C’est un des Eco-quartiers historiques du « Grand Paris ».
L’endroit que les étudiants architectes du monde ont visité. Du beau pour les prolos. Un petit joyau, des arbres centenaires.
Végétalisation, gestion des eaux de pluie et des déchets par la valorisation énergétique des ordures ménagères via une chaufferie qui alimentait la piscine.
Sur les 65 ha de la Butte Rouge, il y a aussi de nombreux équipements collectifs : crèches, écoles, collèges, gymnases, terrains de sport et commerces mais aussi un dispensaire, une bibliothèque, un cinéma, une salle de spectacle et une piscine. Certains équipements ont disparu d’autres ont été transformés comme la piscine en théâtre. (Tout ça c’est un peu moi et Wikipédia).
Mais il y a aussi ses 10 000 habitants, au revenu médian de 14 000 euros par an, des pauvres, des vieux sans dents et sans sous (600 euros), juste de quoi payer leur loyer modéré 150 euros, et de survivre, et tous les autres aussi sans le sou, que le maire LR veut chasser puisqu’il veut requalifier les lieux et attirer des riches.

Et pourtant, il y en a des sous, faut juste aller les chercher, demandez à Balkany comment il fait.
Vous savez que sa femme a fait une tentative de suicide ?
Elle a avalé un tube d’arnica, suicide à l’homéopathie, et malheureusement elle ne sera pas remboursée.

 

Du pognon de dingue, il y en a partout je vous dis.

 

Pour son secrétariat, sa voiture, ses gardes du corps et 15 gendarmes chargés de surveiller ses logis, l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing nous coûte 3,9 millions d’euros par an. Vous avez bien lu, 3,9 millions d’euros par an.

 

C’est que ça coûte le train de vie de l’Etat….

 

Mais quand j’y pense pourvu que ce ne soit pas lui, Giscard, l’Homme du futur, il va couler les finances de la France superbe et généreuse.

J’ai une idée, si on l’échangeait, le vioque, contre le chef Raoni, chef contre chef, oui, si on envoyait Giscard vivre à poil, et sans ses gendarmes dans la forêt amazonienne, et que le chef Raoni reste parmi nous et défende nos forêts, on y gagnerait au change non !

Et si le chef Raoni était l’Homme du futur, l’Homme de toujours

Je viens de recevoir un petit tweet :
« Ça manque terriblement de femmes cet édito !!! »

C’est vrai, mais ce sont les hommes qui font l’information, et bien trop souvent conduisent dangereusement le train du monde.

Alors pour corriger cela, et si l’Homme du futur était une femme…

 

rachid akbal – Mai 2019

Rumeurs urbaines
Festival du conte et des arts du récit
Du 2 au 26 octobre 2019 > 20ème édition
Dans 3 départements d’Île-de-France : Hauts-de-Seine, Val d’Oise et Yvelines.
En savoir plus

Cent culottes et sans papiers
Création 2019
9 > 26 juillet à 15h10 (relâche dimanches 14 et 21) à la Maison du théâtre pour enfants
20 avenue Monclar · 84000 Avignon
Festival Théâtr’enfants

Section 1

C’est un bloc de texte. Cliquez sur le bouton Modifier pour modifier ce texte.

Section 2

C’est un bloc de texte. Cliquez sur le bouton Modifier pour modifier ce texte.